Les Terres de Xénora
Bonjour cher invité, bienvenue sur les terres de Xénora, n'hésitez pas à vous inscrire et si c'est déjà le cas pensez à vous connectez.
Cordialement l'administration



 
Bienvenu à toutes et à tous sur les terres de Xénora.
N'oubliez pas que Xénora recrute des Modérateurs et des Correcteurs pour aider au maintient du forum, rendez-vous donc dans la section Bureau de recrutement de notre conciergerie. A très vite!

Partagez | 
 

 Les différentes étapes d’un rituel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thessia Korogùndir
Administrateur ~ Fondateur ~ Graphiste ~ Phoénix
Administrateur ~ Fondateur ~ Graphiste ~ Phoénix

avatar
Animal Totem : Serpent; Arraignée; Pie
MessageSujet: Les différentes étapes d’un rituel   Mer 1 Juin - 0:22

Ce sujet n’est pas exhaustif. Il vise juste à faire comprendre les mécanismes d’un rituel en général et les différentes phases qu’il nécessite. Un gros travail personnel est de toute manière nécessaire et beaucoup de compétences sont à développer avant de pouvoir espérer appliquer ce genre de travail.

Étape 1 : Choix du but du rituel

Cette première étape est très importante, bien plus qu’on le croit car d’elle va découler une bonne partie de la suite. Il faut prendre le temps de déterminer précisément pourquoi on veut faire un rituel. Prendre le temps d’y réfléchir durant plusieurs jours. Écrire ce qui nous vient en tête sur un cahier afin de peaufiner le véritable but. Ne pas se contenter de conceptions floues. Réfléchir aussi à ce qui a amené à vouloir ce but, l’origine de ce besoin ou de cette volonté. Il s’agit d’une phase importante d’introspection. Si elle est bien faite, elle permet souvent de se rendre compte qu’un rituel n’est pas nécessaire dans le cadre qui nous intéresse.

Étape 2 : Choix du cadre culturel et religieux

Si la personne ne suit pas déjà une voie spirituelle ou magique traditionnelle, il lui faut choisir sérieusement le cadre culturel ou religieux dans lequel elle veut travailler. C’est important car cela permettra de choisir les entités à contacter, les archétypes à invoquer, les mécanismes d’appel et de contact à employer (mantra, récitatifs, prières…) etc. Cela permettra aussi de savoir quels sont les liens analogiques à utiliser ainsi que les mécanismes préparatoires à mettre en place avant le rituel à proprement parlé.

Étape 3 : Préparation du rituel

Le but du rituel étant déterminé, son origine et donc le type d’énergie qui le définit étant déterminé, le cadre culturel et religieux étant choisi, il est alors possible de commencer à préparer le rituel.
Pour cela, il y a plusieurs phases.

Première phase : La détermination du type de rituel

Durant cette phase, on choisit le type de rituel le plus adapté au besoin exprimé. Par exemple, si on désire développer une qualité spirituelle spécifique, est ce que l’invocation d’une divinité ou d’un archétype ne serait pas la plus adéquate ? Si on désire avoir une information précise, un enseignement sur un domaine bien délimité, une évocation d’une divinité ne serait-elle pas adaptée ? Si on désire un contact « dense » avec une sphère planétaire précise, l’évocation d’un esprit planétaire ne serait-elle pas la plus judicieuse ? Si on désire améliorer notre contact et notre perception des sphères élémentaires, une invocation d’élémentaire ou de djinn ne serait-elle pas la plus adaptée ? Etc. Bien y réfléchir permet de choisir le type de rituel le plus adapté à notre besoin.

Deuxième phase : La détermination astrologique.

Dans cette phase, il faut utiliser le travail précédent pour déterminer le moment astrologique adapté au rituel que l’on compte faire. Par exemple, une évocation et une invocation ne nécessitent pas les mêmes énergies astrales pour être efficaces. De même, en fonction du domaine d’application choisi, les caractéristiques astrales à mettre en œuvre seront différentes. Si l’on veut travailler dans le domaine spirituel, une Maison IX active est indispensable (voire une Maison III si l’on reste dans le cadre religieux). Si l’on veut travailler avec les ancêtres, une Maison VIII active sera importante, ainsi que la Maison IV. Si l’on veut travailler dans le domaine des relations amoureuses, il faudra se pencher sur la maison VII. Etc. Cette phase est capitale et on doit bien prendre le temps de la peaufiner car sans cela, aucun résultat lors du rituel ne peut être espéré. Attention à ne pas croire que seules les Maisons sont nécessaires. Il faut réfléchir sur la position des planètes, les signes activés, les types d’aspects en jeu, les dignités, les termes et décans activés, les étoiles fixes en jeu etc. Il s’agit réellement d’un thème évènementiel complet et précis.

Troisième phase : La purification.

Cette phase est souvent oubliée en occident alors qu’elle est très importante. Afin d’avoir accès à des entités ou des archétypes de « bon niveau », il faut soi-même se purifier afin d’entrer en contact avec elles. N’étant pas « sur le même plan », c’est à nous de faire l’effort d’aller vers elles. Tout simplement parce que la densification d’une entité pour être perçue dans notre plan est très difficile et très rarement atteignable. Il n’y a que quelques dates par an qui permettent ce genre de manifestation concrète et elles ne correspondent pas toujours au type de rituel que l’on compte faire ni à l’entité que l’on compte contacter. Suivant la tradition choisie, des méthodes de purification différentes existent. L’idée est d’être en cohérence avec la culture ou la religion de l’entité que l’on souhaite contacter ou de l’archétype que l’on souhaite toucher. Le plus souvent, il s’agit de diète, de régime végétarien, d’ablutions rituelles, de récitations spécifiques, de prières etc. Plus on commence longtemps cette phase de purification avant le rituel, mieux c’est.

Quatrième phase : La préparation du matériel

Même si le rituel est simple à la base, il nécessite toujours un minimum de matériel. Il faut donc le préparer à l’avance. Des bougies de couleur adaptée au type de rituel (sinon, des bougies blanches sont adaptées à tous les rituels), un encens ou un mélange d’encens spécifique (l’idéal étant de le « charger » à un moment astrologique adapté au type de rituel avec une méthode simple), de la craie pour le tracer du cercle de protection et des sceaux si besoin est, un encensoir, des bougeoirs, un phylactère de protection pour le pratiquant, un talisman pour faciliter la manifestation de l’entité…
Le phylactère est important car il permet une protection spécifique du pratiquant lors du rituel (c’est une sorte de talisman de protection qui n’est utilisé que durant le rituel). Il faut faire des recherches sur le type de phylactère existant en fonction de la culture utilisée et du rituel visé.
Le talisman permettant de faciliter la manifestation de l’entité est là aussi à bien préparer : carré magique, nombre, sceau, forme géométrique associée à l’entité ou à l’archétype, type d’encre, type de support (papier, parchemin, peau…).
La « fabrication » du phylactère et du talisman doivent là aussi respecter les lois analogiques et les moments astrologiques adaptés.
Il est souvent utile d’avoir de quoi prendre des notes durant le rituel. Donc prendre un bloc note et un stylo que l’on positionnera dans le cercle, à un endroit facilement accessible.

Cinquième phase : La préparation du rituel

Il s’agit ici d’organiser le rituel lui-même. Il faut donc bien penser aux différentes phases que le rituel comporte et s’y préparer. On peut faire un « essai à blanc » pour vérifier que nos déplacements sont fluides, que l’on ne bute pas sur les mots que l’on récite, qu’il ne manque pas des descriptions de certaines phases du rituel etc.
On peut ensuite tracer le cercle de protection. Ce cercle permet de délimiter le microcosme (le pratiquant), le mésocosme (l’intérieur du cercle qui sert de zone « tampon ») et le macrocosme (l’extérieur du cercle).
Dans le cadre d’une évocation, l’entité se manifestera à l’extérieur du cercle. Le pratiquant rentrera en communication avec elle d’un point de vue objectif et extérieur. Il ne faut pas que l’entité puisse rentrer dans le cercle. Il faut donc que ce dernier soit bien tracé et comprenne des noms, des symboles, des tracés qui délimitent bien la zone (dans les traditions monothéistes, on utilise le plus souvent des noms divins, des noms d’anges, parfois des noms de rois daïmons et leurs sceaux).
Dans le cadre d’une invocation, l’archétype (je ne parle pas ici d’entité car sinon on est dans le cadre de la possession, volontaire ou involontaire et n’étant pas fan du concept, je n’en parlerai pas) doit venir du macrocosme, être « formaté » par le mésocosme (zone de transition) avant d’entrer dans le microcosme (le pratiquant). L’invocation demande un meilleur niveau spirituel et/ou magique au pratiquant et n’est pas à recommander aux débutants.

Étape 4 : Le déroulement du rituel

On commence par tout installer afin de minimiser les moments d’hésitation et de rendre accessible facilement tout le matériel nécessaire au rituel (afin d’éviter au pratiquant de sortir du cercle de protection, même une main ou un bras).
On prévient ensuite toutes les entités locales qu’un rituel spécifique va avoir lieu et que le mieux pour elles est de s’éloigner durant toute la durée du rituel pour ne pas être perturbées. On précise bien qu’il ne s’agit pas là d’une agression envers elle mais d’un travail à dimension spirituelle/magique qui vise à une progression personnelle ou à une compréhension de l’univers.
On attend le moment précis astrologiquement déterminé du début du rituel. Le plus souvent, pour marquer le début « officiel » du rituel, on commence par allumer une bougie en faisant certaines récitations et en étant dans un état interne équivalent à l’éveil ou au Samadhi. La présence de la lumière naturelle d’une flamme entre en écho avec la lumière astrale que l’on désire condenser et utiliser lors du rituel.
Une fois la première bougie allumée, on commence par « activer » le cercle de protection. Là encore des récitatifs particuliers existent en fonction de chaque tradition. Le sens de rotation est important et dépend de pas mal de paramètres qu’il aura fallu déterminer lors de la préparation du rituel (sens horaire, sens antihoraire, en croix…).
Une fois le cercle de protection activé, le rituel à proprement parlé commence. Là, tout le déroulement est spécifique au type de rituel choisi.

Étape 5 : La fin du rituel

Une fois que le rituel a donné le résultat escompté (ou non ), il faut finir proprement le travail. Pour cela, ne pas oublier de remercier l’entité ou l’archétype appelé pour qu’elle/il prenne congé en paix et sans contrainte. Ensuite, respecter un ordre prévu à l’avance d’extinction des bougies et d’ouverture du cercle.
On peut ensuite indiquer aux entités locales que le travail est fini et qu’elles peuvent reprendre possession des lieux.
On peut alors ranger le matériel et mettre au propre toutes nos notes du rituel ou mettre sur papier ce qui a été vécu durant le rituel si l’on n’a rien écrit durant ce dernier.

_________________
"Ce n'est pas ton monde. Tu appartiens à l'obscurité... comme moi."
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forums-rpg.com/
Sniejana Volkova
Cerbère
Cerbère

avatar
Animal Totem : Renard
MessageSujet: Re: Les différentes étapes d’un rituel   Mer 1 Juin - 4:08

Wow! Merci pour ce post! Ça va m'aider dans la création de mes rituels futurs (bien que je pratique généralement sans rituel). J'imagine que cela est davantage un guide qu'un manuel d'instructions, et que chacune des étapes est personnalisable selon la pratique du sorcier?
Revenir en haut Aller en bas
http://jardindimages.tumblr.com/
Thessia Korogùndir
Administrateur ~ Fondateur ~ Graphiste ~ Phoénix
Administrateur ~ Fondateur ~ Graphiste ~ Phoénix

avatar
Animal Totem : Serpent; Arraignée; Pie
MessageSujet: Re: Les différentes étapes d’un rituel   Mer 1 Juin - 9:17

Oui évidemment

_________________
"Ce n'est pas ton monde. Tu appartiens à l'obscurité... comme moi."
Revenir en haut Aller en bas
http://bigfork.forums-rpg.com/
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les différentes étapes d’un rituel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les différentes étapes d’un rituel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Bases Du Rituel - Par Arkero
» Les différentes étapes d’un rituel
» Les propriétés des différentes argiles
» Des contacts antiques entre différentes civilisations?
» Les différentes sortes d'églises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres de Xénora :: MAGIES ET RITUELS :: Rituel et non rituel-
Sauter vers: