Anges & Démons
Bonjour cher invité, bienvenue sur Anges & Démons, n'hésitez pas à vous inscrire et si c'est déjà le cas pensez à vous connectez.
Cordialement l'administration



 
AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Mer 6 Déc - 22:20
Courant de pensée peu connu mais passant de nombreux sentiments diverses. Contrairement au satanisme « classique » et au satanisme LaVeyen, le Luciférisme ne se base sur aucun texte de référence lui servant de « Bible ».
Il s'agit avant tout d'un courant de pensée diffus et imprécis, introduisant un personnage présenté comme « Ange » de lumière (symbole de Connaissance), se rebellant contre l'autorité dont il dépend et éprouvant une déchéance, sur Terre ou en enfer, ressentant et exprimant une réelle souffrance et une réelle solitude, mais connaissant une liberté bien réelle. Éventuellement, au terme de son existence, il connaîtra la rédemption, le pardon pour son acte de rébellion, sans pour autant qu'il ne trahisse sa démarche en reprenant ses chaînes.

LES PRINCIPES LUCIFÉRIENS:

Ne possédant pas de référence particulière pour définir ce qu'est la démarche Luciférienne, il est difficile d'établir un catalogue précis des principes du Luciférisme. Il est cependant possible de remarquer certaines thématiques récurrentes :

1) La célébration de la Connaissance et du Savoir qui permettent une meilleure compréhension du Monde, symbolisé par l'image de la Lumière repoussant les Ténèbres (Ignorance, voire Dogmatisme). Il ne s'agit pas pour autant de célébrer la Science, qui apparaît à la fois comme source de désenchantement du Monde et comme source de nouveaux Dogmes. Cette Connaissance suppose le rejet de la Superstition et de la Magie, bien qu'elle puisse toutefois faire appel à des symboles et réflexions ésotériques.

2) Le nécessaire affranchissement de l'Homme des dogmes religieux définis par des autorités religieuses telles que l'Église Catholique ou l'Église Anglicane, ainsi que dans une moindre mesure des doctrines protestantes. Le rejet du dogmatisme n'amène cependant pas forcément à l'athéisme, mais tendrait plutôt vers le laïcisme en s'interrogeant sur les textes religieux et les traditions qui en découlent plutôt que sur les croyances elles-mêmes.

3) La solidarité entre les hommes face notamment à l'Esclavage ou à l'Arbitraire. Plutôt qu'une relation impliquant un degré de supériorité, le Luciférisme implique au contraire une égalité absolue entre les hommes, qui collaborent vers un même but plutôt que de confier le rôle de guide à un seul ou à un groupe. Sur le plan politique, le Luciférisme peut aller jusqu'à prôner un certain anarchisme, mais peut également simplement impliquer l'idée de Désobéissance Civile lorsque les autorités ne remplissent plus la mission qui leur est confiée.

4) Le Luciférisme s'oppose au dogmatisme religieux comme au dogmatisme idéologique. D'autres thématiques peuvent être dégagées des textes cités plus haut mais apparaissent de façon moins évidente. Dans tous les cas, cependant, le Luciférisme appelle à la réflexion et à la tolérance, plus proche d'une démarche philosophique personnelle que d'un réel courant de pensée pouvant s'adresser à un groupe d'individus.

5) Dieu, l'ordre inébranlable.

6) Satan, le chaos inconstructible et stérile par l'ignorance.

7) Lucifer, l'évolution par la connaissance.

Être rebelle ne veut pas dire s'opposer stupidement à tout, cela ne concerne que ce qui dérange l'individu et ses aspirations. L'homme est fait pour vivre en société, mais la société doit être faite pour l'homme et non pour le dominer. On peut donc le définir comme une pensée religieuse individualiste car l'homme doit devenir seul responsable de ses actes.

LUCIFER:

Lors de la création des hommes, Lucifer, démiurge aurait proposé de les éprouver dans le monde matériel qu'il conçut afin que les épreuves les affermissent dans leur choix d'une vie vertueuse. Dieu aurait refusé, ne souhaitant que de simples serviteurs et pas des êtres disposant de libre-arbitre. Lucifer refusant de revenir sur ses idées et doutant de plus en plus de son maître, il aurait été banni sur Terre ou se serait exilé avec d'autres anges pensant comme lui. Il recueillera Lilith et fera en sorte qu'Adam et Ève goûtent aux fruits de la connaissance pour avoir la possibilité d'être maîtres de leur destinée. Il est évoqué le lundi, dans un cercle au milieu duquel était son nom. Il se contentait d'une souris pour prix de ses complaisances. On le prend souvent pour le roi des enfers, et, selon quelques démonologues, il est supérieur à Satan. On dit qu'il est parfois facétieux, et qu'un de ses tours est de retirer les balais sur lesquels les sorcières vont au sabbat et de leur en donner sur les épaules ; ce que les sorcières de Moira, en Suède, ont attesté en 1672. Les mêmes sorcières ont affirmé qu'elles avaient vu au sabbat le même Lucifer en habit gris, avec des bas bleus et des culottes rouges, ornées de rubans. Lucifer commande aux Européens et aux Asiatiques. Il apparaît sous la forme et la figure du plus bel enfant. Quand il est en colère, il a le visage enflammé, mais cependant rien de monstrueux. C'est, selon quelques démonologues, le grand justicier des enfers.

Satan ou Lucifer ?

La question la plus prégnante lorsqu'on s'intéresse au Luciférisme est probablement la distinction que l'on peut faire entre les personnages de Satan et de Lucifer, qui est censée permettre la différenciation entre Luciférisme et Satanisme. Le plus souvent, il s'agira d'affirmer que Lucifer est le nom angélique de Satan, ou que Satan est le nom démoniaque de Lucifer. Cette approche, pourtant, ne saurait résister ni à une analyse historique, ni à une analyse littéraire.
Le terme Lucifer signifie "porteur de lumière". Il est associé à un Roi de Babylone, et non à Satan. Il apparaît en revanche au début du christianisme pour désigner non pas Satan, mais Jésus-Christ lui-même à travers le même nom d'Astre Brillant. Ce n'est qu'à partir de l'hérésie de Lucifer de Cagliari que le nom de Lucifer est utilisé dans un contexte négatif, associé au Diable.
Lucifer n'est jamais un personnage associé au Diable biblique, mais plutôt à un personnage de type prométhéen, apportant un savoir à l'être humain. Or, et c'est là toute la difficulté de l'étude du Luciférisme, c'est précisément dans cette optique qu'est employée la figure de Satan. Il s'agit en effet d'ajouter une dimension tragique, une image de réprouvé, à un personnage prométhéen. Ainsi, si la confusion est opérée chez eux entre Satan et Lucifer, c'est parce il s'agit surtout d'opposer Connaissance du Monde, crainte et honnie par les religions hégémoniques, et Foi et croyances, qui fixent un cadre moral très strict et font figure d'obstacles à la Liberté.
Ange Noir
Archanges
avatar
Serpent
http://bigfork.forums-rpg.com/
Archanges

_________________
"Ce n'est pas ton monde. Tu appartiens à l'obscurité... comme moi."
Revenir en haut Aller en bas
Mer 6 Déc - 23:51
Avant je pensais bêtement que le luciferisme était une variante du satanisme mais tu m'as éclairé. Finalement, cette spiritualité me plaît Smile
Shael
avatar
Tigre
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anges & Démons :: RELIGIONS & SPIRITUALITÉ :: LUCIFERISME-