Anges & Démons
Bonjour cher invité, bienvenue sur Anges & Démons, n'hésitez pas à vous inscrire et si c'est déjà le cas pensez à vous connectez.
Cordialement l'administration



 
AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Pyromancie et Empyromancie

 :: ARTS DIVINATOIRES :: EN PLUS... Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 20 Sep - 14:26
Pyromancie
Divination par le feu via l’étude du feu et des flammes, notamment en observant et en interprétant la manière dont brûlent certains objets. Les devins observaient soigneusement la flamme, ses contours, ses méandres, ses formes, ses élancements, sa vivacité, sa couleur; et le moindre accident était pour eux une précieuse indication pour interpréter les présages.

Ainsi, les flammes s'élevant en un seul faisceau donnaient un augure favorable; si elles s'élevaient en plusieurs faisceaux, c'était un augure malheureux. Plus malheureux encore était l'augure si les flammes rampaient. Si elles étaient élancées en forme de flèches, l'augure était bon; mais si elles couraient ici et là, il était néfaste. Des flammes pétillantes laissaient présager l'infortune; mais pire encore si elles se développaient avec peine, puisqu'alors elles présageaient les plus grands dangers. Via la pratique de la pyromancie, outre les flammes et brasiers des feux sacrificiels (voir empyromancie), les anciens devinaient aussi en observant les flammes des lampes et des torches (voir lampadomancie, lychnomancie); et même en lançant de la poudre — tel de la poudre de pois secs, de la poudre de résine, de la farine, etc — dans un feu, alors que si le feu la consumait rapidement, le présage était favorable. Règle générale, si le feu donnait une flamme claire, tout irait bien; mais la fumée noire et épaisse annonçait un désastre à venir.

Plusieurs présages pouvaient être tirés du feu et des flammes. On disait notamment que la flamme d'une torche était d'un heureux présage si elle formait une pointe, mais endossait un sombre présage si elle se divisait en deux; alors que trois pointes de flammes donnait un meilleur présage qu'une seule. Puis selon la courbure de la flamme, l'on pouvait présager la maladie pour la personne en santé, de même que la guérison ou le décès pour celui qui était malade. On s'aventurait aussi à prédire un désastre épouvantable, lorsque la flamme s'éteignait soudainement, sans raison apparente. Puis, des étincelles soudaines provenant des rondins brûlant sur le feu, des flammes colorées originant de la combustion du bois de grève, des formes curieuses causées par des flammes ou la fumée, tous ces signes furent acceptés comme des présages, bons ou mauvais.

Empyromancie
Divination par le feu, de la combustion des victimes. Jadis, l'empyromancie fut pratiquée autour des crevasses ouvertes dans le sol par des vapeurs brûlantes et des jets de flammes, ou autour des cratères de volcans. L'on y jetait divers objets — de l'encens, par exemple — et on augurait suivant ce que le gouffre rejetait ou engloutissait.

On en vint aussi à deviner par l'observation des incidents de la combustion de la chair sacrificielle, suivant la sanglante pratique de l'haruspicine. On tirait présage de la manière dont les viscères — et parfois même la carcasse au complet — des animaux sacrifiés brûlaient. Lorsqu'on brûlait les cuisses des victimes sur le brasier de l'autel, on regardait si la fumée montait droit vers les immortels, vers les dieux; ce qui était un excellent présage. Toutefois, si la colonne de fumée paraissait tourmentée ou qu'elle était arrêtée dans son ascension, le présage était moins bon et il y avait lieu de craindre le courroux des dieux.

Puis si les viandes résistaient à la cuisson, ou pire qu'elles tombaient par terre, le présage donnait raison à s'inquiéter car les pires malheurs pouvaient arriver. La hauteur et la couleur des flammes, le crépitement du feu, l’apparition ou l'absence de fumées étaient soigneusement étudiées et interprétées par les devins. Une flamme claire, brillante, forte, transparente, grandissant rapidement et également, sans fumée ni crépitement, était le meilleur des présages. Par contre, si le feu était fumeux ou crépitant, et que des flammes rouges ou noires s'accompagnaient d'une fumée épaisse qui dessinait des volutes, ces signes étaient considérés comme étant de mauvais augure et laissaient présager des événements funestes ou de la maladie. Notons aussi qu'on tirait également des présages des matières végétales jetées au feu, de la farine, de la fumée. Voir aussi pyromancie, libanomancie, hieromancie.
Ange Noir
Archanges
avatar
Serpent
http://bigfork.forums-rpg.com/
Archanges
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anges & Démons :: ARTS DIVINATOIRES :: EN PLUS...-