Anges & Démons
Bonjour cher invité, bienvenue sur Anges & Démons, n'hésitez pas à vous inscrire et si c'est déjà le cas pensez à vous connectez.
Cordialement l'administration



 
AccueilPublicationsFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Dim 20 Sep - 14:44
Divination par les cloches et les clochettes. En tant qu'instrument de communication, la cloche est présente dans toutes les civilations depuis au moins l'Antiquité; et transmet ses messages codés pour différentes fonctions de communication: alerte, information, convocation des fidèles, marquage sonore du calendrier, localisation, instrument d'appel civil ou religieux, avis de couvre-feu, ouverture et fermeture des portes de la ville, transmission de l'heure civile, ouverture ou fermeture des marchés et des bains, l'heure du travail, de la prière, des offices religieux, etc. C'est ainsi qu'on développa bientôt un code qui était en fait, le langage des sonneries de cloches; ou le code des cloches. Et c'est la séquence sonore “codée” de ces cloches, qui va être porteuse de signification pour la population, selon une convention — qu'on dit coutumière ou réglementée — qui était partagée par une même communauté. Alors pour communiquer, il suffisait de décoder le language, ou le “registre des cloches”: attendu que les combinaisons possibles peuvent varier à l'infini selon la sonorité de la cloche, le rythme de frappe sur la cloche ou la modalité (tintement, durée, nombre de coups, volée, etc), le nombre de cloches utilisées successivement ou simultanément, etc.

Pour pratiquer cette mancie, d'aucuns formulaient à haute voix leurs questions, au coeur même de la cloche; puis en interprétaient les frémissements métalliques qui suivaient les éclats de leur voix, pour en faire un oracle. D'autres aussi étudient et observent le balancement du batail — le battant d'une cloche —, son premier et dernier contact avec le vase sonore, ainsi que les grincements du brayer — la courroie qui soutient le battant d'une cloche — pour établir leurs présages. Et d'autres, tout simplement, interprétaient les sons entendus par les cloches qui sonnaient pour annoncer l'Angélus, l'office religieux, un enterrement, par exemple; ou toute autre circonstance, cérémonie ou événement légitimant soit quelques coups de cloche tintés, soit la voléee de cloches effectuée par les bedeaux, les sacristains ou les carillonneurs.
Les cloches en rêve

L'interprétation des songes où l'on voit en rêve une ou des cloches, ou un clocher, a aussi son importance. Ainsi, ceux qui dans leur sommeil entendent sonner les cloches, sont menacés d'un accident; si les cloches carillonnent dans un rêve, c'est présage qu'il faut redouter la médisance et la calomnie; puis si la cloche tinte de façon lugubre, le rêveur peut s'attendre à une perte très sensible, au trépas d'un être bien-aimé ou peut-être même, à un enlèvement. Puis, si en rêve on voit une cloche tomber à terre, cela annonce un repos forcé, un état d'inaction temporaire causé par la maladie ou les infirmités. Voir en rêve une cloche rompue ou cassée, est un présage d'affliction et de misère à venir. De plus, la présence d'oiseaux de nuit autour d'une cloche éclairée par la Lune, laisse présager un vol sacrilége ou peut-être même, la mort du curé. Et en rêve, entendre sonner l'Angelus — le matin, à midi ou le soir — est l'indice qu'il y a des projets du démon pour vous enlever l'esprit de la prière. Puis si l'on entend les accents lointains de la cloche d'alarme, ça annonce un danger pour vos proches ou pour vos amis. Mais si le tocsin se fait entendre à peu de distance — soit, entendre une sonnerie de cloche à coups répétés et prolongés, qui donne l'alarme en cas d'alerte —, on peut craindre un grand danger ou même une catastrophe sanglante. Puis toujours en dormant et en rêvant, le fait d'examiner un clocher des grandes villes est un signe précurseur d'une ambition déçue; toutefois, voir le clocher d'un village n'annonce rien de plus que des chagrins domestiques. Puis voir en rêve un clocher neuf, c'est l'annonce de succès dans les entreprises; alors que si le clocher est en réparation, celui-ci annonce le contentement et le succès. Puis rêver de voir les clochers d'une cathédrale laisse présager une élévation rapide; alors que contempler en rêve le clocher isolé d'une église rustique, annonce simplement une douce et heureuse philosophie, où l'on trouve une complète satisfaction dans la médiocrité (?!).
Les cloches et les superstitions

Des centaines de superstitions et légendes existent aussi au sujet des cloches. Citons-en quelques-unes, et notamment celle qu'on appela la CLOCHE DES MORTS, reçue en cadeau d'un saint Frère Prêcheur dénommé Vincent Ferrier en 1412 à Zamora, au couvent même des Frères Prêcheurs. Saint Vincent leur avait prédit que cette cloche leur rendrait un service très important... et en effet, la cloche s'agitait d'elle-même chaque fois qu'un religieux devait mourir, en guise d'avertissement. Le même saint des Frères Prêcheurs avait aussi sa CLOCHE DES MIRACLES. Et de temps à autres, dans ses voyages apostoliques, il demandait à l'un des frères de sa suite de sonner la fameuse cloche. Et l'on disait qu'à ce son bien connu, les malades se rassemblaient dans les églises; puis Vincent passait au milieu d'eux, les bénissait et opérait presque toujours des guérisons miraculeuses. Puis dans la Rome antique, on faisait tinter une cloche près d'une femme en train d'accoucher, pour écarter d'elle les mauvais esprits et favoriser une naissance faste. On dit aussi que l'eau des fontaines donnait un pouvoir magique aux femmes, lorsqu'elles la puisaient au moment où les cloches se mettaient à sonner. Aux temps anciens, il semble aussi que les pieux appels de l'airain sonore — comme pour les cloches de Dodone — exaspèrent les trolls, les nains, les sorciers et les enchanteurs puisque leur “musique magique” détruit leurs projets et leurs artifices; car lorsqu'une cloche se fait entendre, on dit que le diable lui-même est obligé d'abandonner ses projets. Un autre adage prétend que si l'on fait sonner les cloches à l'approche d'un orage, celui-ci ne cause pas de dommage au village; car des cloches qui sonnent ont aussi fonction de chasser les sorcières et de déjouer leurs projets... c'est bien connu; d'autant plus qu'en ces temps superstitieux, l'on croyait que c'étaient les sorciers et les enchanteresses qui faisaient la pluie et le beau temps. Mais cette belle coutume ancestrale a disparu, sans doute parce que plus d'un “sonneur de cloche” — c'était généralement le sacristain qui sonnait les cloches — fut frappé par la foudre. Un fait avéré puisqu'au XVIIIe siècle seulement, dans le Sud-Ouest de la France, une dizaine de carillonneurs par an étaient grillés par la foudre dans leur clocher. Parfois même, on commençait à faire le “carillon de tonnerre”, lorsque des nuages sombres s’approchaient d’un village; car pour aider le sonneur de cloches, les paroissiens se joignaient à lui en sortant dans les rues avec marmites et bassines, en les frappant violemment avec des objets en métal, pour faire du bruit et ainsi éloigner les mauvais esprits.

La codonomancie inclut aussi les présages qu'on pouvait jadis tirer des clochettes sonores et les cymbales dodonéennes, connues sous le nom d'airain de Dodone: un sanctuaire oraculaire dédié au dieu grec Zeus, dans la Grèce antique. Quand elles étaient agitées par le caprice des vents, elles passaient pour révéler l'avenir, lorsqu'on estimait la qualité de leurs sons et leurs entrechoquemens divers; et on devinait l'avenir selon leurs tonalités et accents divers. De plus, les anciens étaient persuadés que les sons de l'airain sacré pouvaient faire cesser les mauvais sorts et enchantements qui obscurcissaient l'astre des nuits. Par ailleurs, cette pratique divinatoire qu'est la codonomancie s'avère être une branche de la chalcomancie, où l'on devine en interprétant les sons obtenus en frappant des récipients en cuivre. Voir dendromancie, chalcomancie.
Ange Noir
Archanges
avatar
Serpent
http://bigfork.forums-rpg.com/
Archanges
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anges & Démons :: ARTS DIVINATOIRES :: EN PLUS...-